Réparer soi-même son smartphone : les questions à se poser

Certaines réparations sont simples, d’autres sont une véritable aventure, nécessitant patience et minutie. Comment évaluer leur difficulté ? Où trouver les pièces ? Comment démonter et remonter le smartphone ?

impossible de faire jouer votre garantie ? Pourquoi ne pas assurer la réparation vous-même ? Voici les six questions importantes à vous poser avant de vous lancer.
Combien cela va-t-il me coûter ?

Le coût des pièces détachées varie beaucoup. Le tarif d’une batterie s’échelonne entre 20 et 60 euros. Le tarif d’un écran entre 50 et 350 euros. Ajoutez-y une quinzaine d’euros pour un kit d’outils complet.

Un risque courant est de remonter le smartphone avec un léger défaut d’assemblage.

Vous estimez que la facture dépassera 150 euros ? Prenez le temps de consulter un réparateur. Le surcoût est parfois négligeable, puisque les réparateurs payent les pièces moins cher, et que dans ce cas-là la pièce coûte probablement beaucoup plus cher que la main-d’œuvre. Un professionnel risque moins de casser la pièce de rechange, ou de remonter le smartphone avec un léger défaut d’assemblage, comme cela arrive fréquemment lorsqu’on opère soi-même. Certaines chaînes de réparateurs garantissent leur travail un an.

Toute panne est-elle réparable ?

Quelques rares modèles sont réparables de A à Z. Mais l’écrasante majorité des smartphones ne peut être intégralement remise en état. Les réparations possibles se limitent à l’écran et la batterie, sources des pannes les plus fréquentes. Les smartphones les moins distribués peuvent même être impossibles à réparer, faute de pièces détachées disponibles. Les professionnels de la réparation eux-mêmes n’y peuvent rien.

Que faut-il vérifier avant de se lancer ?

Le diagnostic. Si la batterie faiblit au bout de trois ans, vous êtes presque certain qu’elle est en fin de vie. Mais la plupart des pannes sont nettement moins faciles à diagnostiquer. Sur certains smartphones, par exemple, l’écran et la vitre sont deux pièces distinctes à ne pas confondre ; sur d’autres, ces deux pièces ne font qu’une. Certaines pannes sont particulièrement difficiles à diagnostiquer. Si votre smartphone refuse de s’allumer, le problème peut être causé par beaucoup de pièces distinctes. Un mobile est composé de dizaines de composants électroniques et mécaniques. Si vous n’êtes pas certain de votre diagnostic, vous risquez d’acheter des pièces inutilement et de perdre du temps. En cas de doute, consultez un professionnel.

La pièce de rechange. Il est parfois difficile d’être certain que vous achetez une pièce d’origine – certaines références ne sont tous simplement plus produites. Toutes les copies ne se valent pas : certaines sont proches de l’original, d’autres sont de très mauvaise qualité. Fuyez les pièces anormalement peu chères. Leurs performances et leur fiabilité laissent souvent à désirer. Achetez vos pièces sur Internet sur des sites réputés, comme www.brico-phone.com, www.htcn.fr, www.sosav.fr ou www.ifixit.com. Evitez les petites boutiques de téléphonie, sauf si un connaisseur vous les conseille. Leur sérieux est aléatoire et difficile à jauger pour les profanes.

Démonter son smartphone est une opération délicate.

Le mode d’emploi. La procédure de démontage varie énormément d’un smartphone à l’autre. A moins d’être un as de l’électronique, vous aurez besoin d’un mode d’emploi de qualité pour réussir votre réparation.

Le niveau de difficulté. L’écart de complexité entre les réparations est abyssal. Certains smartphones sont quasi irréparables. Plus la réparation est délicate, plus vous risquez de vous perdre en route, de casser des pièces, ou de ne pas réussir à remonter le smartphone. Comment savoir si la difficulté excède vos compétences ? En vous renseignant sur le niveau de difficulté, qui est indiqué dans les précieux modes d’emploi qu’on trouve sur Internet.

Où trouver un bon mode d’emploi ?

C’est la clé d’une réparation réussie. L’incontournable site américain iFixit recense des milliers de guides pas à pas, dont la plupart sont traduits en français. Certains smartphones ont droit à 20 guides correspondant chacun à une réparation différente, mais la plupart des mobiles ne bénéficient que de 2 ou 3. Tous ces guides sont rédigés avec soin. Chaque étape est illustrée par une photo et décrite de façon détaillée. Chaque réparation est agrémentée d’une note de simplicité : facile, modérée, ou difficile.

Lire la suite de l'article.

 

Lemonde

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

No Internet Connection